Douai BioTech'

Lycée de la nature et des biotechnologies

Contactez-nous


contactez nous
03.27.99.75.55

 

douaibiotech@gmail.com

Douai BioTech’ à l’Elysée

DSC 0254

 

Les élèves de 1ère STAV du lycée de la nature et des biotechnologies ont gagné le concours « tous contre le harcèlement » grâce à leur court métrage « hey mademoiselle ». Invités à l’Elysée, ils s’y sont rendus pour se faire remettre leur diplôme et leur prix de 2000 €.

DSC 0065

Se sentant concernés par les problèmes de harcèlement, les élèves de 1ère STAV se sont tout de suite impliqués dans le projet. Epaulés par leur enseignant d’ESC (Education Socio-culturelle), les élèves ont réalisés deux courts métrages et les ont présentés au concours ouvert par le Ministère. Le film « hey mademoiselle » a retenu toute l’attention du jury et a été primé par un 1er prix ! Il dénonce le harcèlement de trottoir que subissent les jeunes filles.

DSC 0050DSC 0141

videoDécouvrez ici le film primé mais aussi le 2ème court métrage présenté

C’est la 4ème participation du lycée au concours « non au harcèlement ».  L’an dernier déjà nos élèves  ont été lauréat académique : concourant dans la catégorie « harcèlement sexiste » avec « j’ai encore pécho », leur film a été sélectionné par le jury académique pour être présentée au niveau national.

Le harcèlement, bien souvent favorisé par un mauvais usage des réseaux sociaux, touche, de plus en plus de jeunes, et ce parfois très tôt, dès la primaire. Il est important que chacun prenne conscience de l’importance de ses actes et de ses mots, et que de simples mots peuvent devenir aussi forts que des coups et conduire à des drames. A Douai BioTech’, nous sommes très vigilants. Cela passe par des actions de sensibilisation en impliquant les élèves par exemple dans la réalisation de films ou d’affiches, mais aussi en intervenant très tôt dès qu’apparaissent les germes d’une situation pouvant conduire au harcèlement.  De façon plus large, nous essayons de sensibiliser nos jeunes au « vivre ensemble », dans le respect des uns et des autres et dans le respect des valeurs et symboles de la République, afin d’en faire de futurs acteurs responsables et des citoyens porteurs de valeurs.

L’an prochain la démarche se poursuivra autour du thème du cyberharcèlement avec, là encore, la création de vidéos.