Douai BioTech'

Lycée de la nature et des biotechnologies

Contactez-nous


contactez nous
03.27.99.75.55

 

douaibiotech@gmail.com

La COP 21 vue par les élèves du lycée de la nature et des biotechnologies


cop21Dans le cadre de la conférence sur le climat qui se déroulait à Paris (COP21), les élèves de seconde ont réfléchi, avec leur enseignante d’histoire-géographie, aux cause et conséquences du « réchauffement climatique ». Ils ont rédigé différents articles publiés sur l’espace Pronote.

« COP 21 » est un « acronyme anglais signifiant Conférence of the parties, « parties » voulant dire « pays signataires ». Cette conférence se réunit chaque année depuis 1995, sous l’égide de l’ONU, dans une capitale. L’an dernier c’était à Lima et l’an prochain ce sera à Marrakech… » (Enseignante d’histoire géographie). Cette année, la conférence se réunissait à Paris !

« Pour les représentants des 195 pays, l'objectif est de trouver un accord pour limiter à 2°C le réchauffement climatique par rapport à l'ère préindustrielle (1880). » (Perrine et Manon). Les scénari les plus pessimistes prévoit une hausse des températures de 5°C d’ici 2100 si rien ne change. « Les changements climatiques sont en effet déjà observables sur notre planète et pourront s'avérer bien plus dramatiques si rien n'est fait. […]La température moyenne de la Terre a déjà augmenté de 0,85°C entre 1880 et 2012. » (Raphaël). Le phénomène n’épargne pas la France : « en un siècle, la température moyenne en France a de 0,7°C au Nord-Est et de 1,1°C au Sud-Ouest. » (Raphaël).

Différentes thématiques ont été explorées plus en détail, comme la fonte des glaciers dans les Alpes ou la fonte des glaces aux pôles, ou encore l’impact sur les courants marins comme le gulf stream qui « pourrait bien disparaître si rien n’est fait, ce qui nous ferait rentrer dans une nouvelle ère glaciaire »(Molène).

Les élèves de seconde l’ont bien compris : « nous n’avons qu’une seule planète et si rien n’est fait pour la préserver, nous risquons de la détruire. Il est grand temps d’agir ! » (Marina, Léa). Ils ont bien compris que l’action ne passait pas simplement par un accord entre hauts dirigeants, mais par aussi par l’action de tous, au quotidien.  "Si nous ne changeons pas nos comportements, il faudra L’équivalent de 2 planètes pour subvenir à nos besoins. Alors REAGISSONS ! " (Jean et Luan)

terre